Sportifs amateurs ou professionnels, pourquoi utiliser le CBD ?

Dernière mise à jour : 16 avr.



Les sportifs sont de plus en plus nombreux à intégrer le CBD dans leur routine. Dans certains sports comme le CrossFit, on observe même des partenariats et sponsoring entre marques et professionnels (le top 10 mondial est sponsorisé). Mais quels sont les avantages du CBD dans le cadre d’une pratique sportive ? Et comment l’utiliser au mieux pour en optimiser les effets ?


Un geste en amont


On pense souvent au côté récupération du CBD - et nous y reviendrons - lorsque l’on parle sport mais il existe bien d’autres utilisations avant même l’exercice physique. On peut déjà commencer par évoquer la notion de bien-être puisqu’en effet la consommation régulière de CBD permet de réguler l’humeur et le stress. Un état d’esprit serein est véritablement bénéfique dans le cadre de sa pratique sportive puisqu’il vous permettra d’être plus régulier, plus motivé et de gérer au mieux votre planning. Dans la continuité de cette idée, il est possible d’utiliser la prise de CBD pour réduire son anxiété avant une compétition ou tout autre évènement sportif. Vous aurez plus de chances de réussir votre performance en arrivant avec les idées claires. Ce qui nous amène au dernier point : la concentration ! Être plus concentré lors de vos sessions est un point essentiel pour optimiser votre pratique et vous sentir au mieux lorsque vous aborderez différents exercices.

Ainsi une prise de CBD en amont, de manière régulière et réfléchie vous apportera beaucoup pour la suite de vos aventures sportives !


A posteriori


Comme mentionné plus haut, l’idée première quand on mentionne CBD et activité sportive c’est la récupération. En effet, le cannabidiol est un puissant anti-inflammatoire avec les avantages d’être naturel et sans accoutumance. Il ne présente pas les effets indésirables à long terme que l’on peut retrouver dans les anti-inflammatoires et analgésiques traditionnels. Il permet ainsi de réduire l’inflammation musculaire et articulaire après une séance, on peut alors diminuer son temps de récupération et s’entraîner plus régulièrement. De plus, il a un effet myorelaxant, c’est à dire qui détend le muscle, qui est efficace contre les courbatures et les crampes. Là encore, vous pouvez récupérer mieux et plus rapidement d’un effort intense. Cet effet relaxant est aussi intéressant dans le cadre du quotidien pour garder un équilibre comme nous l’évoquions plus haut avec l’idée de bien-être. Enfin un élément primordial de la récupération que l’on oublie trop souvent est le sommeil ! Certains professionnels peuvent être sujet aux insomnies dues au surentraînement mais chacun d’entre nous peut rencontrer des soucis de sommeil pour une variété de raisons. Le CBD vous permettra d’améliorer vos nuits pour mieux récupérer car c’est véritablement le moment où le corps et l’esprit bénéficie d’une recharge vitale.

Le cannabidiol est l’allié parfait pour vous remettre de vos séances ou de vos compétitions et vous sentir au mieux dans votre pratique personnelle !


Compétition et règlementation


Si les bienfaits du CBD sur la pratique sportive sont multiples, on est en droit de se demander qu’elles sont les règles qui l’encadrent lorsque l’on arrive dans un contexte officiel.

L’Agence Mondiale Antidopage a retiré le CBD de la liste des substances interdites le 1er janvier 2018. Depuis cette date, le cannabidiol est officiellement autorisé dans toutes les compétitions mondiales ; les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 étant les premiers à autoriser officiellement l’utilisation du CBD aux athlètes engagés. Le THC et les autres cannabinoïdes (naturels ou de synthèse) sont quant à eux toujours prohibés même si l’AMA réfléchit à retirer totalement le cannabis de sa liste d’interdiction (de nouvelles discussions sont prévues cette année 2022 pour une éventuelle exclusion à partir de la liste 2023).


On peut se poser la question des produits dits Full Spectrum contenant des traces de THC et d’autres cannabinoïdes pour bénéficier de l’effet entourage. Le point clé réside dans le taux des produits. Le seuil de détection de THC aux contrôles antidopages est calculé en nanogramme par millilitre dans les urines. En 2013, un an après les Jeux olympiques de Londres, l’AMA avait relevé le taux de 15ng/ml à 150ng/ml. Il est aujourd’hui à 180ng/ml. Ce seuil élevé exclu la consommation passive mais aussi des produits Full Spectrum ayant des teneurs extrêmement faibles - mais suffisantes pour obtenir l’effet d’entourage recherché.


Dans son ensemble le CBD peut apporter beaucoup à une pratique sportive quelle qu’elle soit, aussi bien en préventif qu’en curatif. Il est évidemment un allié des plus efficaces quand il est associé à une alimentation saine, un programme pensé et une hygiène de vie globale. Avec sa polyvalence, il est un outil idéal pour enrichir votre quotidien sportif !

Et si dans cet article, on a principalement aborder le sport lié au corps, il serait aussi intéressant d’approfondir son impact sur la concentration et le mental dans le cadre des sports cérébraux comme les échecs.


Sources
https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/cannabis/dopage-trois-questions-sur-la-possible-autorisation-du-cannabis-par-l-agence-mondiale-antidopage_4773743.html
https://www.wada-ama.org/fr/liste-des-interdictions
https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/L-agence-mondiale-antidopage-va-reexaminer-l-interdiction-du-cannabis/1285548